Pages

samedi 4 août 2007

Archives : TotalVirgin! mai 2005.

- Le 8 juillet 1982 en Espagne, dans un stade de Séville gorgé de 70000 supporters ivres de ballon rond, la France rencontre la RFA dans une demie finale d’anthologie comptant pour la coupe du monde de football. Platini, Battiston, Schumacher. Du beau spectacle ! Du sport avec les pieds mais aussi avec les coudes !
Coup de sifflet final, la France repart avec un gros mal de tête et les boules basses, d’où l’expression : « Avoir les patates au fond du sac ». Drame national s’il en est, ce match empêchera des millions de français de faire le spectacle du Puy du Fou dans leur cave, et privera autant de bergères qui espéraient se faire défriser le caniche !

Le jeune Antoine Barrailler alias Bartone va se servir de tout le moelleux qui est situé dans la selle de sa mobylette bleue pour écrire un texte (France /Allemagne 82), dans lequel cette tragédie est bien pire qu’une rupture sentimentale qui donne envie d’aller pleurer sa mère. Entre coup franc, tirage du maillot et arrachage de petite culotte, Bartone sort « Cador », un album qui à chaque fois, lève la patte au bon endroit. Avec des mélodies et des sons qui tombent bien dans le creux des cages à miel de notre époque. Avec des coups de plume qui rappellent que Miossec et Raoul Volfoni se sont tous les deux posés la même question : « Le ramoneur de poules naines travaille t’il avec ses mains ? ».
C’est poétique sans être névralgique, et c’est surtout beaucoup moins chiant que toute cette nouvelle vague de la chanson française verglacée de l’intérieur et coincée du postérieur.

- « In Your Honour » est le titre du nouveau double album des Foo Fighters. Quel privilège pour Dave Grohl, le leader du groupe, de pouvoir se permettre le luxe de sortir un double cd à notre époque, certainement une clause artistico contractuelle bien négociée ! Enfin pourquoi pas, les Beatles l’ont bien fait avec le « White Album » il y a bien longtemps.
Passons au résultat maintenant, le premier volume est gavé d’une jouissive nervosité et de titres ravageurs comme le single « Best Of You », ce qui permet l’épilation du maillot sans trop souffrir, une vraie réussite.
Le deuxième volume est plus tendre, plus acoustique, plus nostalgique, plus harmonique, mais surtout plus soporifique. Quelques invités de marque viennent chalouper ce très tiède deuxième cd comme Josh Homme (Queens of The Stone Age), John Paul Jones (ex Led Zeppelin) et surtout Norah Jones qui entraîne ce bon vieux Dave dans une bossa nova qui détend la ficelle du string à un tel point que la sieste est l’ultime issue.
Reste à savoir combien coûte ce double cd des Foo Fighters ? Le prix d’un simple plein ou d’un double moitié vide ? Dans le deuxième cas, je préfère me racheter le double blanc des Beatles qui lui est vraiment un double plein.

0 commentaires: