Pages

dimanche 2 novembre 2008

Face à la mer - 2 -

(c) Z.

Market King.

Les magasins de musique indépendants aux USA s’insurgent contre le prix de vente de l’édition vinyle de Black Ice, de AC/DC.
A l’origine les magasins devaient payer $8.53 la pièce pour la version L.P. de l’album, maintenant c’est $11.59, selon Undercover.

“Sony annonce avoir perdu $57 millions et dépense plus de $7.5 million pour la sortie de ‘Black Ice’ » selon un revendeur. Sony a invité plus de 3000 personnes à New York pour la sortie de l’album, mais aucun indépendant n’était convié puisque l’exclusivité de la sortie était réservée à Wal-Mart.
“Ils dépensent autant pour un lancement et nous le font payer en augmentant notre prix d’achat de plus de $3”.
Sony a passé un accord avec les magasins indépendants pour la sortie de la version vinyle de Black Ice, après avoir appris que les revendeurs se fournissaient à l’étranger.

“Tout le stock de Black Ice des magasins indépendants américains vient d’Australie” selon Undercover. “au final, nous les avons achetés $4 de moins la pièce que le prix proposé par Sony. Et malgré les frais de port, nous pouvons vendre "Black Ice" moins cher que Wall-Mart.”
L’album Black Ice est N°1 aux USA et s’est vendu à plus de 782,000 copies.


Bien entendu toute cette imposante stratégie marketing a fait que AC/DC se retrouve N°1 dans une trentaine de pays. C'est formidable cela faisait 28 ans que cela n'était pas arrivé.
Sony a organisé des chasses au trésor pour emmener des gagnants à un concert privé aux US. Sony a fait projeter sur le Colisée de Rome le logo du groupe. Sony a organisé des interviews avec des journalistes triés sur le volet.

Et puis, pendant que j'y suis, je trouve les concerts à 73 euros à gerber. De qui se moque t'on ? Pointer le producteur du doigt en disant : "Salaud, tu t'en mets plein les poches", c'est un peu facile. Prenons un exemple concret : AC/DC Bercy, prix billet catégorie 1, 73 euros. Oasis Bercy, prix du billet catégorie 1, 57 euros. D'accord, ce n'est pas le même genre, mais quand même ! Bordel ! 73 euros c'est une putain de somme ! Et çà, c'est le groupe qui fixe le cachet, ensuite répercuté sur le prix du billet !

Le buzz est tellement monté avant la sortie de "Black Ice" que les places sont parties dans la journée, déclenchant l'hystérie du marché noir sur Ebay. Ca me révolte !

Vous constatez pour l'instant, dans ces quelques lignes, à aucun moment, on a parlé musique.

Mais qui avait écouté avant d'acheter l'album, ou bien quatre fois le même, avec les couleurs de pochettes différentes ? Moi, je l'ai écouté à plusieurs reprises, chez Sony, juste avant l'interview de Dusseldorf, et puis sur le net grâce à une fuite bienveillante, deux semaines avant la sortie.
Ma première impression n'a pas évolué, il y a 4 bons morçeaux sur l'album, "RnR Train", "Big Jack", "Black Ice" et "War Machine". Quatre titres, c'est beaucoup, mais aussi très peu, par rapport au flan que cela a pu engendrer. Huit ans d'attente, pas vraiment de charge héroïque. Ce "Black Ice" n'est pas un indispensable d'AC/DC, juste un prétexte à une tournée mondiale afin d'engrenger, comme les Stones. Tiens, d'ailleurs qui peut me donner le titre du dernier album des Rolling Stones ? Ben voilà, on est dans le même schéma !

AC/DC rattrapé par le market king, assurément mon commandant.

C'est Sony qui fait la belle affaire, 5 millions de "Black Ice", plus 5 millions de back catalogue pour cette année. C'est sûr AC/DC, c'est de la marque, et pour les réunions "Power Point", l'actionnaire se frise !

Heureusement, grâce au net, j'ai écouté un pirate du concert en Pennsylvanie, et çà m'a rassuré, malgré le côté poussif de Brian Johnson en "live".

On est tous d'accords, le spectacle vivant, le concert pour faire normal, c'est un putain de moment de vie, de partage, d'émotion. A faire les cons avec des tarifs exhorbitants, un jour, il y aura moins de monde ... Regardez, Lori ou MeuhPokora. Pardon, je m'égare (de l'Est)...

EMI quitte les USA.

EMI envisage de diminuer ses activités et devenir un simple label. Selon CNN, la 4ième plus grosse compagnie de musique n’a fait que diminuer ses activités aux USA ces dernières années. Dans un premier temps, la compagnie souhaite faire sous traiter la distribution, les ventes et le marketing.
La société serait déjà en pourparlers avec Universal, Warner et Sony, à la recherche de la meilleure offre.
2008 n’a pas été une bonne année pour EMI. Le marché aux USA a chuté de 9.1% à 8.2%. La compagnie a perdu 415 millions $. La sous traitance de ces services permettrait à la société d’économiser $300 millions l’année prochaine.

Dimanche 2 novembre 2008.

1974 : George Harrison débute sa tournée en Amérique du Nord, à Vancouver, c’est sa première tournée solo.

1968 : Cream joue au Madison Square Garden, le groupe reçoit un disque de platine pour les ventes de son double album « Wheels of Fire ».

1967 : Pink Floyd passe une journée dans le sstudios Abbey Road à Londres, et enregistre ‘Paintbox’.

1944 : Naissance de Keith Emerson, clavier d’Emerson, Lake & Palmer à Lancashire en Angleterre.