Pages

lundi 31 mars 2014

Marcus Hook Roll Band "Tales Of Gold Grand-Daddy" réédition, sortie 2 juin.





Mais qui peut bien se cacher derrière ce groupe mystérieux ? Je peux vous assurer que le vrai Marcus Hook n’existe pas. Ce groupe n’est pas non plus originaire du comté de Marcus Hook, en Pennsylvanie. Il a seulement existé en studio, le temps de l’enregistrement de trois singles et d’un album au début des années 1970. Quand ces derniers refont surface sur les sites d’enchères du web, les collectionneurs ruinent leurs comptes PayPal pour les obtenir. Le plus étrange reste à venir : Si le Marcus Hook Roll Band était sorti de son studio, avait donné des concerts et voyagé à travers le monde pour promouvoir ses albums, le phénomène AC/DC n’aurait jamais existé. Vous commencez à suivre ?

Le Marcus Hook Roll Band est l’incarnation obscure (mais décisive) de la paire Harry Vanda/George Young. Ils avaient participé au phénomène beat avec les Easybeats dans les années 1960, puis ont fait partie des énigmatiques Flash and the Pan quelques années plus tard. Le Hollandais Harry Vanda et l’écossais George Young s’étaient rencontrés pour la première fois dans une auberge pour adolescents expatriés de Sydney, en Australie. Après avoir entendu le single « Natural Man », la branche américaine de Capitol Records proposa au Marcus Hook Roll Band d’enregistrer un album.

Tales of Old Grand-Daddy

La majeure partie de l’enregistrement a eu lieu à Sidney en juillet et août 1973. Une bouteille de bourbon Jim Beam Old Grand-dad, fournie par le producteur Alan “Wally” Waller, avait servi d’ingrédient de base aux sessions, d’où le titre de l’album.

George Young : « Il y avait Harry, moi et mes petits frères Malcolm et Angus. Nous étions tous bourrés, sauf Angus, qui était trop jeune, et on a passé un mois à picoler tous les soirs. C’est la première chose qu’ont fait Malcolm et Angus avant AC/DC. On ne prenait pas ça trop au sérieux, on voulait juste leur montrer à quoi pouvait ressembler un enregistrement. »

Richard Lush (ingénieur du son) raconte : « Les séances étaient très fun. On carburait tous au bourbon Old Grand-dad, sauf Angus Young qui buvait du lait. Malcolm et son frère Angus ont joué de la guitare aux côtés d’Harry. »

Les notes de production redécouvertes il y a peu de temps à Abbey Road indiquent que Malcolm et Angus se sont partagé les parties rythmiques et les solos de guitare. Mais le bourbon du Kentucky semble avoir altéré les mémoires : on entend de superbes parties de slide-guitar sur l’album, mais personne ne sait qui les a jouées. Harry pense qu’il s’agit du Néo-zélandais Kevin Borich, mais ce dernier ne se souvient pas avoir été présent lors de la session. Wally se souvient vaguement d’avoir entendu Malcolm jouer de la slide, mais il n’en est pas très sûr. Pour l’auditeur attentif, le challenge consiste à identifier les licks et les solos signés par Angus Young, alors âgé de 17 ans. Nous, on parie sur la deuxième guitare sur le break de « Cry for Me ».
 

CD & Digital:
1. Can't Stand The Heat
2. Goodbye Jane
3. Quick Reaction
4. Silver Shoes & Strawberry Wine
5. Watch Her Do it Now
6. People and the Power
7. Red Revolution
8. Shot in the Head
9. Ape Man
10. Cry For Me

11. One Of These Days (Inédit)
12. Natural Man (1972 Face A de Regal Zonophone RZ 3061)
13. Moonshine Blues (1974 Face B de ‘Can't Stand The Heat’ BASF – 06 19196-0)
14. Louisiana Lady (1973 Face A de Regal Zonophone RZ 3072)
15. Ride Baby Ride (Inédit)


Vinyle:
Face 1
1. Can't Stand The Heat
2. Goodbye Jane
3. Quick Reaction
4. Silver Shoes
5. Watch Her Do it Now

Face 2
1. People And The Power
2. Red Revolution
3. Shot In The Head
4. Ape Man
5 Cry For Me

6 commentaires:

Bataclan 2003 a dit…

As-tu pu jeter une oreille (ou deux) dessus, Tonton ? Très curieux d'écouter les BABYC/DC!

Anonyme a dit…

la pochette a un cote black ice

Bruno a dit…

Super ! Une découverte ! Et de taille ! Mais pourquoi faut-il attendre le 2 juin...

Corsi a dit…

@ Bruno, pas vraiment une découverte, puisque réédition..

http://www.youtube.com/watch?v=1yIiepGnnPI&feature=share&list=PLACE2A2D35D1B2ED2&index=5

CORNERSTONE a dit…

Salut tonton
Toute une époque, ces studios, on retrouve encore des pépites.
Et celle là, c'est une sacrée pépite, je suis vraiment curieux d'entendre ça.
Merci tonton pour ces infos croustillantes.
Musicalement

Bruno a dit…

Oui, Corsi, apparemment, c'est ce que j'avais constaté. Mais pour ma part, jusqu'à ce jour fatidique, je ne connaissais nullement.
(forza RCA)