Pages

lundi 12 octobre 2015

Streaming, streaming, streaming...

Nielsen a publié des nouvelles statistiques sur le téléchargement, les chiffres montrent une baisse de 100 millions entre janvier et fin septembre 2015, par rapport à la même période en 2014. Selon cette même étude, la baisse pourrait atteindre les 120 à 130 millions d'ici la fin de l'année. Les téléchargements sont passés de 850 millions à 755 millions cette année, cette baisse est attribuée à l'augmentation du streaming durant la même période, 118 milliards de titres ont été écoutés sur les sites de streaming en 2014, et 232 milliards depuis janvier.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Et combien de CD et autres supports ont été achetés ?

VanH1 a dit…

streaming.... continuons comme ca et dans 3 ans on aura completement tué toute la nouvelle musique. Quelle catastrophe.

Antonius a dit…

Pourquoi on jetterait la pierre sur les "consommateurs" de streaming? Premièrement c'est gratuit, et deuzio ce n'est pas illégal, d'autant que les artistes postent d'eux-mêmes leurs titres sur leurs chaînes (pour le reste il y a les bots). Quant aux jeunes artistes, il y en a qui se font connaître par cette voie. Alors oui, pour se faire de l'argent maintenant c'est plus dur qu'à l'époque où avec un seul 35 tour, on pouvait se mettre à l'abri pour longtemps (ex: Born to be alive $). Mais mise à part, de tous les siècles à l'exception de ceux soutenus par des mécènes ou travaillant pour des riches clients, les autres ont toujours ramés. Quelque part, c'est la période d'or du disque qui est une anomalie.

Anonyme a dit…

"Premièrement c'est gratuit" euh... non, pas forcément.

Perso, j'ai arrêté de télécharger (illégalement) lorsque j'ai pris un abonnement (légal) à une plateforme de streaming de musique.
Donc pour les personnes dans mon cas, c'est du bénéf pour ceux qui vivent de la commercialisation de la musique.