Pages

mardi 5 janvier 2016

R.I.P. Robert Stigwood (manager The Who, Cream et surtout The Bee Gees)

2 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est aussi grâce à lui que l'on doit la non présence de Cream à Woodstock. C'est ballot non?, ç'aurait eu encore plus de gueule

RanxZeVox a dit…

Un des bonhommes qui ont dessiné le monde de la musique au même titre que Bill Graham, les frères Chess ou Ertegun. Chapeau bas aux aventuriers, on n'en fait plus des comme ça.