Pages

lundi 11 avril 2016

Le Point "L'histoire secrète des Guns N' Roses" par Anne Sophie Jahn.

Ici ;o)

11 commentaires:

Dabug a dit…

Histoire tellement secret qu'on la retrouve dans au moins 3 biographies sans compter celle de Slash... Ah la presse et ses gros titres graisseux...

Jaymz75020 a dit…

Bonjour M. Zegut.

Je m'étonne que vous fassiez la promotion d'un article qui dès son 1er chapitre affirme que Brian Johnson est devenu sourd et que Axl est entré en studio avec AC/DC pour le remplacer.
Pas de conditionnel pour Axl, une phrase qui pourrait signifier qu'il est en train d'enregistrer un album avec eux, et une affirmation pour le moins erronée concernant Brian.
Du clickbait de bas étage.

Anonyme a dit…

L'art de discourir sans savoir, merci internet, de nos jours n'importe quel gratte papier devient critique rock

Anonyme a dit…

Cet article est un torchon de bas étages rempli d'approximations et d'erreurs grossières. M'est avis que Mr Zegut donne le lien pour cette raison, et non pour en faire la promotion. Mais il est vrai que s'il donnait clairement son avis, cela éviterait les quiproquos.

Zegut a dit…

J'aime l'enthousiasme des jeunes passionnés même si parfois il manque une virgule ou deux.

Z

Anonyme a dit…

"Celle de cinq rock stars sans lesquelles le grunge de Kurt Cobain n'existerait pas" j'ai arrêté de lire jusqu'à la fin de la première phrase. Nirvana existait déjà en 1987 année du premier album des GNR. Je parle même pas de Soundgarden (1984). Le grunge a existé justement car c'était une alternative au glam rock un peu stupide de Kiss, Motley ou GNR. J'adore les 2 styles mais arrêté de dire des conneries

Anonyme a dit…

Ha et bien moi j'attends avec impatience la traduction du bouquin de Vicky Hamilton. Peut-être qu'un jour Z nous gratifiera également de ses mémoires, moitié Bérurier (San Antonio pour les plus jeunes), moitié Gandalf. Parce qu'avec un blair musicale de Tamanoir radiophonique comme ça (ils étaient pas beaucoup à avoir repérer les bestiaux à la première galette non ?), il doit en avoir de biens bonnes, des crues comme des trop cuites. C'est pas pour faire la lèche, ça complèterait juste le tableau (tango).
Bjorn Björn

Jean-Pascal a dit…

"Peut-être qu'un jour Z nous gratifiera également de ses mémoires"

Oh oui ! J'en rêve, d'un bouquin sur le rock'n'roll écrit par Zégut. Il y aurait du style et du panache, et, pour le contenu, que du bon (Motorhead et AC/DC vu de l'intérieur, sans parler du reste, et des révélations genre la vraie raison pourquoi je me suis laissé pousser la mégabarbouse).

Tu t'y mets quand, Francis?

Anonyme a dit…

C'est dommage de sortir une énormité pour dénoncer une autre énormité. Guns n'a rien à voir avec du Glam et c'est bien pour ça qu'il les a tous ringardisé.
C'est pas parce qu'il existe deux photos ou Axl et Duff on des cheveux en pétard au début de 1985 qui Guns était Glam.

Anonyme a dit…

Dave Groel a affirmé que sans Gn'R il n'y aurait pas eu de Nirvana. C'est Dave lui même qui le dit. Et Gnr n'a rien à voir musicalement avec Motley au contraire il a enterré ce genre.

Anonyme a dit…

Heu les gars vous abusez. Dire que GnR n'a rien à voir avec le hair métal c'est un peu énorme. Lisez donc Fargo City Rock*, réécoutez Skid Row ou Dr Feelgood de Motley Crüe avant Appetite. C'est quand même flagrant. C'est plutôt le grunge qui a enterré tout le monde non ? Enfin, c'est surtout un changement de génération.
Bjorn Björn
*En attendant les mémoires de Zégut "Comment je suis passé du ticket de métro au tablier de sapeur, mémoire rock n roll d'un poilu des ondes".

**Oups, interview de Lars dans les Inrocks à l'occasion du Disquaire Day. La photo noire et blanc est en deuil. Tout fout le camp.