Pages

samedi 16 septembre 2017

Metallica: The Day That Never Comes (MetOnTour - Paris, France - 2017).

Ici ;o)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Good !
Audible (ça change du 8) !

bob a dit…

ben c'est justement une vidéo du 8 mon petit bonhomme ...

Anonyme a dit…

C'était le 8...

Anonyme a dit…

Pas mal du tout! Et ça vient de qqun qui se disait que les Mets avaient dépassé le temps de leur splendeur.

On constate que :

- Kirk est celui qui a le mieux vieilli. Il joue exactement comme en 91.

- Lars s'est remis à bosser la batterie, après de longues années de fainéantise.

- James s'ECLATE sur scène, on voit qu'il vit pour la musique et le live. Je suis sûr que si Metallica s'était séparé faute de succès après le 1er album James continuerait encore uajourd'hui à jouer le soir après le turbin pour des clopinettes dans un bouge devant 3 poivrots. Il a ça dans le sang et il fera du "live" jusqu'à sa mort.

- Robert : ben pfff dans un groupe le bassiste est souvent l'élément le moins important. Donc pfff... (mdr)