Pages

dimanche 27 mai 2018

Ozzy Osbourne se confie dans The Guardian

"Mon problème est que je ne réalise vraiment pas que j'ai 70 ans..."
Le chanteur de Black Sabbath s'est confié à James Mc Mahon, sur ses superstitions et son retour en Angleterre:
Je suis ravi car j'ai arrêté de boire. Au début je ne pensais pas réussir à passer le premier jour. J'étais un alcoolique violent. Quand je buvais, j'aurais pu acheter une Ferrari ou n'importe quoi, et Sharon s'en serait débarrasser aussitôt, donc je ne faisais rien de stupide quand j'étais bourré. 
Enfant, j'avais peur de la mort de mes parents, je jouais à un jeu ou je courrais en évitant les pavés craquelés, sinon quelque chose leur arriverait...
J'aimerais qu'on se souvienne de moi pour mon travail au sein de Black Sabbath. Je suis si fier de notre musique. Mais pour être honnête, si on se souvient juste de moi, ce sera déjà une réussite pour moi. Je viens d'Aston à Birmingham, je jouais dans les zones bombardées. Je n'y retourne pas souvent, juste une fois pour une émission de la BBC. Un mec vit dans la maison où j'ai grandi, et il fait payer 200$ pour dormir dans ma chambre...
Je ne suis pas très doué pour prendre des décisions, j'ai vrai problème avec ça. “Ozzy, tu veux la rouge ou la noire?” “Oh je n'en sais foutre rien, tu choisis.”
J'ai cru mourir quand j'ai rencontré Paul McCartney. The Beatles est mon groupe préféré. Je fais de la musique grâce à eux. Et c'est un homme adorable, certains disent que non, mais je m'en fous. Il a été adorable avec moi.
C'est fou que certains pensent que je suis en lien avec le diable, parce-que tous ces trucs me terrifient. Je suis très superstitieux, je me fais violence sinon je ne sortirais pas de la maison.
Vous savez de quoi j'ai vraiment peur ... des rats. Ils transmettent tellement de maladies pour lesquelles nous n'avons aucun traitement. Et j'ai peur de la guerre aussi. J'ai grandi après la guerre, maintenant on n'a l'impression que c'est tous les jours la guerre quelque part, ce n'est pas bien. 
Je suis un peu hypocondriaque, si je me réveille avec une bosse dans le coup, je ne me dis pas 'tiens j'ai une bosse dans le cou, je me dis que je vais mourir. Et comme je pense en savoir plus que le médecin... Mais en pour être franc, il ne sait pas ce qu'il n'y connait rien non ?" .
Je fais de bons fish and chips. On en trouve à LA mais c'est de la merde. Si tu viens à LA et que tu veux manger du bon fish and chips, il faut aller dans un pub Anglais.
Un jour je reviendrai vivre en Angleterre. Le temps ici (à LA) est cool, mais c'est facile de tomber dans toutes les conneries ici, tous ces journaux qui racontent que je suis malade, que je suis mourant....

Le plus dur en vieillissant est de voir mourir ses bons amis. Je ne réalise pas que j'ai 70 ans, je ne sais pas ce que les gens de 70 ans sont censés faire. Donc je fais mon truc.
Ozzy Osbourne sera au Download Festival UK le 10 juin (downloadfestival.co.uk)

1 commentaires:

Anonyme a dit…

"Vous savez de quoi j'ai vraiment peur ... des rats. Ils transmettent tellement de maladies pour lesquelles nous n'avons aucun traitement"

T'inquiètes pas Ozzy! La science nous a appris que si les épidémies de peste n'ont pas envahi l'Europe à partir des ports de Méditerranée c'est grâce aux... bons gros rats de nos égouts, le "rattus norvegicus" que l'on essaye actuellement de zigouiller dans les squares parisiens.
En effet le bon vieux gaspard de nos villes a terrassé et empêché la propagation dans toute l'Europe du rat noir (rattus rattus), venu d'Orient qui lui portait la terrible peste (ou plus exactement ses puces).

Avec Zégut on se cultive!