Pages

dimanche 9 septembre 2018

U2 Bercy, 8 septembre 2018,

Les émotions, les humeurs, les paramètres de vol ne sont pas les mêmes pour tout le monde, je ne m’attendais à rien en allant assister à ce concert de U2 à Bercy, enfin si, j’y suis allé pour partager ce moment avec ma fille qui ne les avait jamais vus, et ma femme qui n’avait jamais vu un concert de u2 en entier puisqu’à chaque fois elle était tombée dans les pommes, une vraie groupie !
Les circonstances ont fait que nous soyons en fosse, cela m’a permis de vous rencontrer, de discuter, fan de U2, ultra fan de U2, pharmacien nostalgique du 92, martiniquais en voyage, amateur de photos, nous sommes tous dans la même sensation, le son n’était pas terrible, bien saturé comme pour masquer des faiblesses. Quelle version pourrie du « Sunday Bloody Sunday » pas dans le rythme, des contretemps, une voix « blanche » sans puissance, sans spirit, c’est bien de faire chanter le public mais à un moment on n’est pas loin de la mascarade, il y a comme de l’économie de cordes vocales, heureusement The Edge a sauvé l’histoire d’un soir mais cela ne fera écran de fumée que quelques temps. 
Cela fait 4 ans que le groupe tourne, est-ce bien raisonnable ? Tout le monde est au bout du rouleau, indéniablement ça se voit, ça s’entend, il faut faire un break les gars, vous reposer, retrouver de l’inspiration, des idées, à moins que ce ne soit votre dernier baroud !  La scène centrale, l’écran géant ce n’est que de l’illusion, ceux qui assistent à vos concerts ont le droit à un minimum de respect musical. 
C'était comme le début de la fin, comme un os sans moelle, very bad trip, heureusement il reste tous ces bons albums jusqu'à "Achtung Baby".

14 commentaires:

Anonyme a dit…

La bête U2 est a l'agonie, nous avons constaté quelques soubresauts...mais elle ne tiendra plus longtemps!

Anonyme a dit…

bonjour M.Z
Mais le plus important ,l histoire ne nous dit pas si Madame est de nouveau tombée dans les pommes ....on reste sur notre faim

Anonyme a dit…


Malheureusement, tu as raison Francis...

Un son pas terrible, une setlist bof bof (Avec 7 chansons du dernier album que je trouve très mauvais), des discours de Bono qui nous ennuient et qui cassent le rythme...

Il y a eu quelques bons moments comme "Cedarwood Road" ou "Until the end of the world" avec des bons effets visuels, mais on les avait déjà vécu en 2015.

PS : Si tu souhaites annoncer un bon concert , il y a Slash qui revient en 2019 (deux dates à Paris et Toulouse)

Bertrand



Anonyme a dit…

Vu au mois de juin à New York. Je ne suis pas loin de te rejoindre sur ton ressenti. J'ai quand même passé une belle soirée, peut être du au prestige du Madison Square Garden (j'ai toujours rêvé de voir un concert dans cette salle mythique absolument magique),et le spectacle vaut le coup. Par contre les discours moralisateurs de l'ami Bono (comme le père Waters) sont insupportables de mégalomanie et de prétention !

Zaza a dit…

Pas très sympa pour mon groupe préféré Tonton....

Anonyme a dit…

Pour ceux qui veulent juger sur pièce, il y a quelques places pour les deux derniers concerts sur TicketMaster. C’est cher ? Peut-être, mais comme le suggère M. Zegut c’est probablement leurs derniers live !...

blank a dit…

ben oui je me suis fait démolir il y quelques annees ici sur votre blog affirmant que U2 c'est arrêté a Zooropa ... quand eno a quite le navire .. mais ça se confirme , merci pour votre ressenti
j'ai eu la chance de rencontrer bon bono a marseille pour war et unforgotable fire, le groupe jouait sous un petit chapiteau, bono grimpait de partout , sur les enceintes dans les gradins, pour faire des bises , a la sortie du concert in venait taper la discute incognito,a qui savait tenir une petite discutions puis nous avait file un rencard a son hôtel , pour rencontre des vrais gens su sud ... avec l' accent....
sauf qu'aujourd'hui il est milliardaire, et doit entretenir sa centaines d employés ... ses actions facebook lui on plus rapporte que les royalties de sa carrière de chanteur ...
plus du tout rock n roll , quant on ne se renouvelle plus artistiquement, que l'on ne prends plus de risque artistique, il y a 8 ans environ on nous vendais un album produit par eno, proches des univers de sigur ros ou mogwai , postrock climatique et calme de la new âge a la U2, jamais sorti reste dans les cartons, car le public de U2 aujourd'hui hui n'est plus le même que celui des débuts.il veux du sous sunday bloody, du sous pride ou with or whithout .... sans eux depuis des annees, mais fier savoir participe leur communion christique ,du début jusqu au cynisme arty mais culotte de la tournée ZOO TV en 93 , la fin d'un rêve , mais grand groupe avec de grands disques; encore faut il avoir la lucidites de s'apercevoir entre une démarche artistique , et marketing lucratif pour essayer de refaire naitre un feu qui n'est que cendre

Zegut a dit…

Je vous rassure Madame va bien et a bien dansé tout en regrettant une setlist trop récente (groupie un jour groupie toujours ! mais lucide malgré tout !!) et l'ado était ravie de les voir en vrai !!

Christophe Darras a dit…

J’y étais dimanche avec ma femme (ultra fan). Nous en sommes ressortis dubitatifs pour des raisons différentes. J’ai frissonné quatre ou cinq fois, et peu sont les groupes à réussir cet exploit. Mais pour autant... le concept de la tournée Experience et Innocence contraint le groupe à faire un rappel d’une mollesse absolue laissant un drôle de goût à l’issue des festivités. Going out with a bang ? Un « Pschitt » plutôt. Dommage car il y a d’excellents moments sur cette setlist amputée des tubes de Joshua Tree pour éviter les redites, et bizarrement moins passionnante que celle de 2015 alors que le dernier album est plus réjouissant que le précédent. Fatigue, lassitude, âge, soucis physiques ? Ils ont fait le job. Pour moi c’est passé. À l’arrache. Pour ma femme un peu moins. On en discute encore devant le DVD d’Alter Bridge au Royal Albert Hall. Life goes on. Www.darrasontheloose.com.

TofVW a dit…

Pour compléter Bertrand sur les concerts à venir sur Paris avec de vrais bons groupes:
- Primal Fear au Petit Bain le 10 octobre;
- Ultra Vomit à l'Olympia le 13 octobre;
- Saxon au Bataclan le 15 octobre;
- Lordi au Petit Bain le 17 octobre;
- Powerwolf au Bataclan le 25 octobre (complet, je m'y suis pris trop tard, si quelqu'un vend une place j'achète!);
- Nightwish à Bercy le 10 novembre;
- Within Temptation au Zénith le 16 novembre.
Voilà pour la fin d'année 2018.
Le plus drôle (ou pas), c'est que chacun de ces groupes coûte 4 ou 5 fois moins cher que U2, mais contrairement à la bande à Bono, tout le monde est unanime quant à la qualité de leurs prestations.
A méditer…

Anonyme a dit…

Allez voir Suede à La Cigale le 3 octobre. Une voix, un charisme, une bête de scène incroyable. On en a pour son argent. Et il est même plus beau que Bono !

Anonyme a dit…

Ne pas oublier The Marcus King Band le 10 octobre à la Cigale

Monday a dit…

U2 a beaucoup exploré, beaucoup revu sa copie pendant une décennie, et peut-être ont-ils alors fait le tour de leur question.
Le dernier album m'a laissé de glace, le précédent m'a accroché sur trois ou quatre chansons pas plus.
En revanche, j'avais bien aimé No Line On The Horizon, où je retrouvais par instant une certaine aura, une certaine magie.
Quelques belles choses aussi sur HTDAABomb, où Bono, marqué par le deuil, s'étrangle parfois. Mais certains titres font tout de même mouche. Reste qu'en effet, depuis Achtung Baby, et malgré le show Zooropa, puis l'incroyable Popmart qui m'avait assis, U2 n'a plus publié ce qu'il est convenu de nommer un GRAND album.
Trop de concerts ? Trop de triomphes ? Trop de trop de tout ? Quand on atteint un certain Everest, où trouve-t-on le nouveau carburant en musique ?
Question cornélienne qui a touché bien des groupes, non ?...
Aujourd'hui ils ont toutefois le mérite de sortir des nouveaux albums, et ne s'appuient pas uniquement, contrairement à beaucoup, sur des tournées revival comme celle de Joshua Tree. Bon. Ce n'est pas forcément réussi, et visiblement en concert, il manque maintenant quelque chose. Mais que faire ? Raccrocher ou s'accrocher ? Allez, comme le préconise Dr Z, un repos salvateur s'impose ! ;)

Ziggy 1208 a dit…

Perso après 31 ans de concert de U2... J'en suis sorti blasée...la tournée de trop pour moi ce double concept album I&E....ou l'on retrouve la même scène. Scénographie.. .Les éternels discours de Bono...
Avec cette scénographie ..plus aucune improvisation possible . Plus de place à la folie ...
Bono nous a beaucoup donné. ..Par le passé ...Une bonne remise en cause... En forme.. .Ne serait pas de trop.. .Mais son ego surdimensionné le lui interdit. Cette tournée. .J'y allait déjà à reculons. . Mon fils les ayant vu en 2015,2017....et encore cette année . Je me dit qu'en 2015 pour un gamin de 10 ans il a vu un concert top. .Cette scène est magique.. Mais pour une tournée... Il a vécu le revival du JT. ..Mon premier concert de U2...mais la. . .Je dis non. .Ce sera mon dernier concert de U2... Je ne veux plus être déçu.... Et je n'aborde meme pas ce que je pense du prix des places exponentiel contrairement à l'état de forme de Bono....